Je sens donc je suis

Ce soir, en rentrant chez moi, le feu de bois embaumait la rue. Avec le froid qui s’installe, j’ai trouvé cette odeur délicieuse et réconfortante. J’étais littéralement ravie par les arômes du bois brûlé et j’imagine que le feu crépitait dans plusieurs cheminées pour qu’un tel parfum se répande ainsi et surpasse, au moins pour un moment, l’odeur des pots d’échappement. Je souriais béatement et profitais autant que possible de ce happening odorant. Je me sentais en vie.

Sans me vanter (et d’ailleurs, je n’y suis pour rien), j’ai l’odorat assez sensible. Mon seul souvenir de Mai 68, ce sont les effluves des poubelles qui s’entassaient dans les rues, du fait des grèves des éboueurs. A ma décharge (c’est le cas de le dire), je n’avais que quatre ans et personne ne m’avait conduite sur les barricades pour forger d’autres sensations inoubliables. Les ordures empestaient les rues et je ne pouvais faire un pas sans être prise de nausée. Petite, je maudissais cet odorat hypersensible. Aujourd’hui, je m’en réjouis et depuis deux jours, je trouve même un charme fou aux mauvaises odeurs. Je viens en effet d’apprendre une information intéressante sur le bulbe olfactif du rat, information apparemment extrapolable à l’être humain. Soumis à de nouvelles odeurs, le rat fabrique de nouveaux neurones. Et pour l’être humain, si proche de son vieux rival, c’est la même chose. A contrario, la perte de l’odorat, outre ses effets désagréables sur le goût en particulier et l’humeur en général, semble être le signe précurseur de certaines maladies neuro-dégénératives.

J’ai repensé à Sei Shônagon et ses notes de chevet. Sei Shônagon, une femme de lettres japonaise des X et XIèmes siècles, avait la manie des listes. La liste que je préfère est celle des choses qui font battre le coeur, infiniment délicate. Je n’ai pas vérifié si Sei Shônagon a établi une liste des fragrances qui ravissent les sens et l’esprit, mais j’ai décidé de commencer la mienne :

- Odeur du bois brûlé dans les cheminées des grandes villes par une froide soirée d’hiver

- Odeur de la cheminée de mon appartement par une chaude journée d’été, quand la chaleur restitue les arômes du bois brûlé alors qu’on ne s’y attend pas

- Parfum de la fleur d’iris dans un jardin

- Arôme de mon brownie au chocolat en train de cuire ou tout juste sorti du four

- Senteur du basilic fraîchement coupé

- Parfum de la coriandre avant d’en parsemer le riz et les légumes

- Odeur de l’herbe coupée dans l’air humide

- Senteur de l’océan Atlantique sur la lande de la côte de Penthièvre

- Senteurs multiples du maquis corse avec dominante de myrthe

- Papier d’Arménie dans la chambre de mon fils

- Arôme de la tubéreuse dans le parfum Do Son de Diptyque

Ce n’est vraiment qu’un début… et vous, quelles seraient les premières lignes de votre liste ?

2 Réponses à “Je sens donc je suis”


  • Il m’est arrivée de participer à un atelier senteur, proposé par un médecin pour accompagner des malades alcooliques dans leur parcours de soin. A partir d’un jeu vendu dans le commerce, des petit plots recréant une odeur, on devait jouer à retrouver quelle était l’odeur, puis évoquer les souvenirs qu’elle réveillait.C’est un souvenir inoubliable, les odeurs faisait renaitre des souvenirs très profonds avec une acuité incroyable et terriblement cinématographique,je me retrouvait enfant dans le jardin de ma grand mère, je revoyais les géranium que je détestait (désolée cette détestation est restée intacte), la maison, mes parents. Je vous conseille ce jeu qu’on peut faire en famille ou entre ami et d’en apprécier les délicieuses surprises.

  • Dans le Monde magazine de ce week-end (21/11/09), le portrait de Sissel Tolaas, chimiste norvégienne, qui reproduit et collectionne toutes les odeurs qu’elle rencontre, « de la sueur au pavé après la pluie, jusqu’à reconstituer des paysages olfactifs ». Une installation à découvrir au passage du Désir (!), 85-87 rue du fbg St Martin, Paris 10ème, jusqu’au 29 novembre.

Laisser un Commentaire




réflexion en partage |
REFLEXIONS |
MDB COURBEVOIE LA ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | conscienceveil
| Recherche d'emploi
| chacun notre histoire