Archive pour la Catégorie 'Féminin'

Pourquoi j’ai mangé mon mari

La scène se déroule au Pléistocène moyen, vers 300 000 avant notre ère (NDLR : l’idée d’une équivalence entre « notre ère » et Jésus Christ me laisse perplexe mais si je commence à remettre en cause chaque convention langagière, je n’arriverai jamais au bout de ce post).

Andrée et Gaston, deux homo erectus dans la fleur de l’âge, vaquent à leurs occupations. Elle nettoie bols et soupières dans le ruisseau. Lui taille un silex, sans conviction, plus intéressé par le spectacle du postérieur de sa compagne que par son labeur ingrat. La météo est clémente en ce printemps lointain et le climat, doux, propice à l’éveil des sens. Vite lassé par sa fastidieuse tâche, Gaston se dirige vers Andrée et sans prévenir, s’agrippe à ses hanches avant de la pénétrer vigoureusement. Andrée se laisse faire (à cette époque, elle n’a pas trop le choix), non sans pester car la surprise lui a fait lâcher une coupe en argile qu’une nouvelle fois il va falloir remodeler, comme si elle n’ avait que ça à faire ! Très en forme, Gaston lutine, trousse, en un mot, s’attarde. C’est alors qu’arrive un drôle d’individu, glabre, bizarrement vêtu de matières inconnues, émettant des sons étranges et nouveaux. Gaston l’observe, méfiant, sans pour autant lâcher sa femelle qui s’impatiente. Lire la suite de ‘Pourquoi j’ai mangé mon mari’

La barbe !

Ô victoire, un jour par an, les femmes ont leur journée ! Quel que soit le thème, cette idée marketing de la journée de ceci ou de cela m’agace. J’ai tellement l’impression qu’il s’agit d’une BA annuelle, sur le mode « Vous voyez, on pense à vous », pour mieux oublier ensuite. A quand une journée de l’homme ? Bon, je ne vais pas faire la fine bouche, puisque journée il y a, saisissons l’opportunité et évoquons le thème du jour. Et pour ce faire, j’appelle à la barre… la pilosité.

Lire la suite de ‘La barbe !’

A quand une loi contre le malheur ?

Bientôt une nouvelle loi contre les « violences psychologiques au sein du couple », appelées aussi « harcèlement conjugal ». Si je comprends bien, il s’agit des violences des hommes contre les femmes, le contraire étant évidemment inconcevable (au passage, ça me rappelle que la reine Victoria avait interdit la seule homosexualité masculine parce qu’elle ne pouvait pas imaginer l’existence de l’homosexualité féminine). Donc une loi pour nous protéger, nous les femmes, non seulement des assauts physiques mais aussi des assauts psychiques de ces messieurs. Ouf ! Tout de suite, on se sent plus en sécurité, non ? Non !

Lire la suite de ‘A quand une loi contre le malheur ?’

Mulieris dignitatem

Au courrier du jour :  « Chère Madame, comme toutes les femmes, vous avez mille projets en tête… refaire la décoration du salon, craquer pour une nouvelle voiture ou bien vous offrir une semaine de thalasso en hiver… ». Des rêves et des projets, je ne sais pas si j’en ai mille en tête (ça fait beaucoup, non ?) mais ce qui est sûr, c’est que ce ne sont pas ceux là. Ce « Comme toutes les femmes », je le trouve… exaspérant.

Lire la suite de ‘Mulieris dignitatem’

Dominus domine dominum

La domination masculine, c’est le titre du film documentaire que j’ai vu cet après-midi au forum des images, avec mes amis Agnès et Kit. Un film de Patric Jean qui sort bientôt dans plusieurs salles à Paris et en province et sera également diffusé sur Arte. Qu’en dire ? Pas grand chose en fait, si ce n’est ma perplexité. Je ne suis pas certaine que ce film permette de faire avancer la réflexion quant aux conséquences de la production de testostérone sur la place de la femme dans la société.

Lire la suite de ‘Dominus domine dominum’




réflexion en partage |
REFLEXIONS |
MDB COURBEVOIE LA ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | conscienceveil
| Recherche d'emploi
| chacun notre histoire