Archive pour la Catégorie 'Journalisme'

L’espérance et les journalistes

« On sait bien que ce n’est pas l’espérance qui intéresse les journalistes. » Cette phrase apparemment anodine, prononcée par frère Célestin dans le très beau film de Xavier Beauvois Des hommes et des dieux m’a littéralement harponnée. Traversée, sur le moment, par une fulgurance inattendue, je me la repasse depuis mercredi dernier.

Lire la suite de ‘L’espérance et les journalistes’

Une fable racontée par un idiot

Une pub, dans Libé de vendredi 11 juin, attire mon regard. La photo floue d’ un homme torse nu, de dos, regardant par la fenêtre un paysage nocturne, urbain. A gauche de l’image, les jambes d’une femme, allongée par terre. Le texte : « Avant Mathieu, elles n’avaient pas le sida ». Je pense: c’est un message de prévention, pour dire aux femmes qu’elles doivent être prudentes, et se protéger lors des rapports sexuels. Le pluriel sous-entend, crois-je alors, que Mathieu a plusieurs partenaires. Et puis, je découvre, sous cette accroche, en petits caractères: « Mathieu a donné 80 euros à Médecins du Monde, ce qui a permis à deux femmes de passer un test de dépistage et de recevoir un traitement contre le sida en Birmanie. Comme lui, vous pouvez faire un don ». Me voilà tout ébaubie comme on dit chez Molière !

Lire la suite de ‘Une fable racontée par un idiot’

Tout est politique !

« Parfois, c’est obligatoire pour les politiques de dire la vérité ». Ce  réjouissant euphémisme si typiquement britannique a été prononcé ce matin par le député travailliste Denis MacShane, sur les ondes de France Culture. Denis MacShane a été ministre aux affaires étrangères du gouvernement de Tony Blair. Auparavant, il a travaillé de 1969 à 1977 comme journaliste pour la BBC. Il sait donc de quoi il parle. Pour lui, la politique et le journalisme c’est le même travail. »Schizophrénie », a immédiatement commenté un journaliste présent. Schizophrénie ?

Lire la suite de ‘Tout est politique !’

La place de l’observateur

Le documentariste José Chidlovsky est convoqué ce matin par la police pour avoir hébergé, lors d’un tournage, une jeune femme d’origine algérienne, sans papiers. S’il est inculpé, il risque 5 ans de prison et 30.000 € d’amende. Le tournage concerne précisément un film que Chidlovsky consacre aux sans-papiers et à leur quotidien.

Prié de commenter cette « affaire » par Pascale Clark, ce matin sur Inter, un journaliste (je n’ai pas entendu qui mais peu importe) a regretté l’énormité de la peine encourue mais a également entonné le vertueux chant du « il faut savoir garder la bonne distance journalistique ». Autrement dit, lorsqu’on fait une enquête, un reportage, un documentaire, on se doit de rester « objectif » et de ne pas prendre partie, ne pas devenir ami(e) avec « son sujet », « ses personnages », pour reprendre le jargon du métier.

Lire la suite de ‘La place de l’observateur’




réflexion en partage |
REFLEXIONS |
MDB COURBEVOIE LA ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | conscienceveil
| Recherche d'emploi
| chacun notre histoire