Archive pour la Catégorie 'Publicité'

Des musiciens et des banques

Il y a quelques semaines, circulait sur les réseaux sociaux, la vidéo d’un groupe de chanteurs et de danseurs espagnols qui protestaient de façon flamboyante contre la crise financière. Las de voir les pouvoirs publics injecter de l’argent dans la banque, en l’occurrence Bankia, alors que la population subit une grave crise économique et sociale, Pincho de Leche entamait une bulería (l’un des schémas rythmiques du flamenco) au cœur d’une agence bancaire, bientôt accompagné par le ballet ardent de femmes fières et indignées, menées par Paca la Monea. Si le réflexe d’un agent de la banque consiste à décrocher rapidement le téléphone pour appeler à l’aide devant une telle intrusion, les clients, eux, apprécient manifestement l’heureuse surprise. Et pour cause ! Quelle superbe !

Image de prévisualisation YouTube Lire la suite de ‘Des musiciens et des banques’

La démesure, jusqu’à quand ?

C’est le titre du festival de cinéma d’Attac paris nord-ouest qui aura lieu du 17 au 23 novembre, au cinéma la Clef à Paris. Au programme, plus de 30 films, fictions, documentaires, courts et longs métrages, parmi lesquels Neuromarketing, des citoyens sous influence ?, dimanche 21, vers 18h00. « La Terre semble réduite à un immense marché, où tout s’achète et se vend, prisonnière d’un système dont la pérennité repose sur une croissance que l’on veut croire perpétuelle, sans limites », soulignent les organisateurs du festival dans leur brochure. Un système dont « nous percevons douloureusement la démesure », ajoutent-ils.

Lire la suite de ‘La démesure, jusqu’à quand ?’

Je ressens donc je suis et je résiste

Lorsque j’ai réfléchi à la forme de mon film, Neuromarketing, des citoyens sous influence,  je me suis souvenue de plusieurs films de science-fiction réalisés après-guerre, en noir et blanc. Leur scenari établit un lien entre l’absence d’émotions, l’intelligence et la puissance. Le Village des Damnés, film britannique de Wolf Rilla (1960), met en scène les habitants d’un village confrontés à la présence d’enfants « surdoués », hyper intelligents et télépathes. Ces enfants, fruits d’un croisement entre extra-terrestres et femmes humaines plongées dans un profond sommeil, comme l’ensemble de la population, sont dénués d’émotions. « If you had no emotion, you would be as powerful as we are », dit l’un d’eux au professeur qui leur fait la classe.

Lire la suite de ‘Je ressens donc je suis et je résiste’

Une fable racontée par un idiot

Une pub, dans Libé de vendredi 11 juin, attire mon regard. La photo floue d’ un homme torse nu, de dos, regardant par la fenêtre un paysage nocturne, urbain. A gauche de l’image, les jambes d’une femme, allongée par terre. Le texte : « Avant Mathieu, elles n’avaient pas le sida ». Je pense: c’est un message de prévention, pour dire aux femmes qu’elles doivent être prudentes, et se protéger lors des rapports sexuels. Le pluriel sous-entend, crois-je alors, que Mathieu a plusieurs partenaires. Et puis, je découvre, sous cette accroche, en petits caractères: « Mathieu a donné 80 euros à Médecins du Monde, ce qui a permis à deux femmes de passer un test de dépistage et de recevoir un traitement contre le sida en Birmanie. Comme lui, vous pouvez faire un don ». Me voilà tout ébaubie comme on dit chez Molière !

Lire la suite de ‘Une fable racontée par un idiot’

Neuromarketing, des citoyens sous influence ?

Le film est diffusé mercredi 26 mai sur Canal +. Tout a commencé au printemps 2005. Je tournais alors Alzheimer, jusqu’au bout la vie, entre France et Québec. Le producteur du documentaire, Gabriel Turkieh (Altomedia), me demanda si j’avais d’autres envies, d’autres désirs de films… pour la suite. A l’époque, Patrick Le Lay, alors PDG de TF1, venait de proclamer « ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible » et j’étais tombée sur cet article d’ Alternatives Economiques consacré au neuromarketing. Un peu sidérée que tant de science et de technique soit mises au service de la vente. C’est dire si j’étais naïve !

Lire la suite de ‘Neuromarketing, des citoyens sous influence ?’

Mulieris dignitatem

Au courrier du jour :  « Chère Madame, comme toutes les femmes, vous avez mille projets en tête… refaire la décoration du salon, craquer pour une nouvelle voiture ou bien vous offrir une semaine de thalasso en hiver… ». Des rêves et des projets, je ne sais pas si j’en ai mille en tête (ça fait beaucoup, non ?) mais ce qui est sûr, c’est que ce ne sont pas ceux là. Ce « Comme toutes les femmes », je le trouve… exaspérant.

Lire la suite de ‘Mulieris dignitatem’

Marketing vulgaire, un pléonasme ?

Philippe Lucas, l’ancien coach dur-à-cuire de Laure Manaudou, sévit de nouveau dans l’espace publicitaire et pourrait bien supplanter peu à peu les Johnny et autre Zidane en tant que star de l’iconographie marketing franchouillarde. Après un fournisseur d’électricité concurrent d’EDF, le voici qui prête sa délicate image tout en finesse à une campagne destinée aux jeunes adultes en difficulté afin de les inciter à suivre une formation professionnelle. Financée par l’AFPA, l’association pour la formation professionnelle des adultes, « premier organisme d’intérêt général dans le domaine de la formation professionnelle des adultes » (site web de l’AFPA), la campagne se veut résolument jeune et percutante. Le résultat est… consternant de vulgarité sans parler du mépris à l’égard des jeunes.

Lire la suite de ‘Marketing vulgaire, un pléonasme ?’

Subliminal

Ce petit film est une pub. Douze minutes d’émotion. Le produit restera-t-il imprimé dans notre cerveau ?

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 




réflexion en partage |
REFLEXIONS |
MDB COURBEVOIE LA ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | conscienceveil
| Recherche d'emploi
| chacun notre histoire